Balade d’automne à Cerisy-la-Forêt

Je vous emmène découvrir un endroit que j’aime beaucoup où je me balade régulièrement : l’Abbaye de Cerisy-la-Forêt, son étang aux moines mais aussi la forêt de Cerisy, entre Saint-Lô et Bayeux. Le site de l’Abbaye est à voir à chaque saison car la nature semble évoluer avec les décors : les pierres blanches du monument contrastent avec les jolies fleurs du printemps autant qu’avec les feuilles cuivrées de l’automne. La forêt quant à elle est un incontournable dans la région et je me rends compte chaque jour de la chance que j’ai de vivre dans une région où la nature est d’une telle richesse ! 

L'Abbaye de Cerisy

Fondée en 1032 par le duc de Normandie Robert le Magnifique, elle est l’une des plus anciennes et importantes abbayes de Normandie. Elle était autrefois un centre économique et intellectuel non négligeable et a accueilli à plusieurs reprises des rois de France. En 1791, la Révolution chasse les six derniers moines de l’Abbaye. L’église et les bâtiments deviennent alors des biens nationaux. Par la suite, la plupart des bâtiments monastiques sont vendus à un artificier qui les détruit afin de vendre les pierres pour des constructions diverses. L’église abbatiale fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1840 alors que le reste de l’abbaye est classé en 1938. L’année suivante, M. l’abbé Guillemin fonde l’Association des Amis de l’Abbaye. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, grâce au service des Monuments historiques, à l’association des Amis de l’Abbaye et à la municipalité, des travaux de restauration commencent à être mis en œuvre. Ceci n’est qu’un très bref extrait de la dense et riche histoire de l’Abbaye. Je vous conseille vivement de la visiter pour en apprendre davantage ou de vous rendre sur le site dédié à ce monument pour comprendre l’évolution de ce monument.

L’Abbaye est en majorité de style roman mais quelques parties de l’édifice remaniées sont plutôt du style gothique. Aujourd’hui, il ne reste de l’Abbaye que l’église abbatiale, la chapelle et quelques bâtiments agricoles autour. L’abside visible derrière l’Abbaye, depuis l’étang aux moines, comporte trois étages de fenêtres. Elle a été renforcée au 14è siècle à la suite de l’effondrement de la voûte. La Tour-lanterne était autrefois plus haut de 10 à 20 mètres. Dans mon article sur mon Instameet avec Saint-Lô tourisme, je vous parlais d’ailleurs de l’Abbaye sous un autre angle, en immersion totale. J’ai eu la chance de me rendre tout en haut du clocher et même de monter sur les bords de la Tour, au sommet. Moment à couper le souffle, dans tous les sens du terme !

C’est un endroit que j’aime profondément pour de nombreuses raisons : sa proximité avec la forêt qui permet de belles balades, son côté apaisant, son histoire riche et son bel étang. L’étang aux moines respire la plénitude, l’endroit est reposant et offre toujours de sublimes reflets et couleurs. C’est un endroit idéal pour se promener en famille ! Autour de l’étang, il y a toujours une petite troupe de canards très facile à approcher qui semblent avoir leurs petites habitudes avec les voisins ! 😉 En face de ce point d’eau, vous trouverez le parc des sculptures ou sont invités tous les deux ans des artistes sculpteurs nationaux et internationaux.

La forêt de Cerisy

Continuons un peu la balade aux alentours de l’Abbaye car Cerisy-la-Forêt est également et surtout connue, comme son nom l’indique, pour sa forêt ! Entre Bayeux et Saint-Lô, la forêt domaniale de Cerisy est la plus grande réserve naturelle forestière qui s’étend sur plus de 2100 hectares. De belles balades en perspective ! Depuis 1976, elle est une réserve naturelle nationale gérée par l’Office national des forêts. Vous trouverez la Maison de la Forêt et du Tourisme au cœur du domaine qui vous permettra de découvrir les visites guidées, des animations pédagogiques et plus d’informations sur le site.

En automne, les arbres et la végétation se transforment. Les couleurs chaudes changent les paysages et les petits détails de saison se révèlent ça et là. Champignons, châtaignes, glands et jolies feuilles couvrent les parterres. Les lumières percent entre les feuillages et les fougères craquent sous les pieds.

Laisser un commentaire

Fermer le menu