Barneville-Carteret, entre baignade et randonnée

A Barneville-Carteret, on se sent au bout du monde, là où le vent souffle sans barrière et où le monde semble infini. Depuis la jetée, les contrastes de l’eau creusant son chemin dans les terres forment un panorama naturel sans pareil où les mouettes dansent et virevoltent. Le vent souffle fort mais le spectacle n’en n’est que meilleur. J’aime ces étendues infinies où la mer semble reprendre ses droits, la force de la nature, authentique.

Quel bonheur de fouler le sable fin de la plage de la Potinière où les points de vue se succèdent et sont tous sublimes. Les dunes me laissent rêveuse à chaque fois tant elles semblent intactes et vierges de toute trace humaine. Les grains de sable sont chauds sous les pieds et les « chatons » dansent sur le haut des dunes combattant fièrement le vent. Cet endroit est vraiment sauvage et préservé, c’est une plage que je trouve unique, qui ressource totalement.

Les célèbres cabanes se dressent fièrement au loin minuscules au pied du Cap. On traverse avec grand plaisir la plage qui semble ne jamais s’arrêter. Pas une algue ni un caillou ne perturbent la beauté de cette horizon, le sable est lisse et doré et l’eau turquoise, on se penserait presque dans un autre pays, sur une île sauvage. Les cabines bleues de la Potinière sont bien connue dans la région, il faut dire qu’elles ajoutent beaucoup de charme à l’endroit! Nichées au creux des rochers, en bas du Cap, elles sont un lieu privilégié de balade et de repos. Mais aussi de rencontres! Un joli compagnon est venu me rendre visite et presque poser là par hasard… Un décor idéal! 

On contourne les rochers jusqu’à se trouver dans un décor hors du temps. Là, les roches creusées par l’eau et le vent forment des petites criques intimistes où il fait bon se baigner avec une vue grandiose sur les falaises. Ce sera la première baignade de l’année, glacée au début mais le moment est finalement tellement satisfaisant. L’eau gelée picote tout le corps mais ça fait un bien fou… on secoue les membres pour ne pas prendre froid et savourer l’instant. Une énergie soudaine envahit tous les muscles et les quelques brasses suffisent à nous convaincre de rester dans l’eau. Une eau transparente. Le vent continue de souffler mais on ne le remarque presque plus. Très peu de gens passent par ici, la petite plage semble nous appartenir et les falaises nous protéger de leurs bras. Pour sécher, il suffit de s’allonger sur les rochers naturellement penchés dans le sable. On se croirait sur des transats, la nature est vraiment bien faite! 

On continue encore jusqu’à découvrir le Cap de Carteret d’en haut. On prend plaisir à suivre les sentiers au milieu de ces paysages sauvages. Les contrastes sont saisissants et la vue imprenable nous fait nous sentir tout petits dans ces paysages morcelés. D’en haut tout paraît différent, les lieux semblent avoir changer et les couleurs aussi, on redécouvre l’endroit où l’on s’était baignés quelques minutes plus tôt et les promeneurs vue d’ici sont de petits points qui s’agitent dans les rochers!

Le Cap de Carteret est un endroit vraiment incroyable et la randonnée y vaut le détour! Il y a de nombreux chemins à découvrir et pour tous les goûts! Les dunes d’Hatainville s’étendent sous nos pieds et les points de vue se succèdent et ne se ressemblent jamais. Les contrastes sont incroyables entre les dunes, la végétation, le ciel, les rochers, la mer… Ici rien ne semble se dresser devant nous.  

Laisser un commentaire

Fermer le menu