Flâner à Dinan

C’est un joli soir pour flâner dans les rues de Dinan au son des harpes qui jouent à chaque coin de rue. Il fait beau et la lumière doucement pénètre dans les petites ruelles pavées. Les fleurs qui ornent les magnifiques maisons d’époque jouissent de ce bain de soleil. A Dinan, l’architecture et le cadre suffisent à nous transporter dans l’époque médiévale. Tête en l’air, on guette chaque détail : les drapeaux, les jolies portes et les vitrines des petites boutiques. J’aime cette ambiance, cette douceur. Dinan, c’est un petit coin préservé, une cité de caractère qui prend plaisir à conserver et mettre en relief ses racines : et ça c’est essentiel.

Un voyage dans le temps

Ici, chaque ruelle est une curiosité et les détails sont nombreux à attirer l’œil. Les drapeaux flottant dans la ville nous rappellent le caractère médiéval de la cité et semblent nous inviter à un voyage dans le temps. Les vitrines des petites boutiques s’ajoutent à cette ambiance mettant en avant armures, épées et boucliers. C’est une ville qui est fière de son passé et qui aime à le rappeler. J’aime cette façon de renouer avec son histoire et de la transmettre aux habitants et aux touristes à travers diverses animations. 

Dans les rues, les enfants jouent de la harpe dans l’écrin d’un soleil de fin de soirée. Les lumières semblent danser avec les cordes au rythme du doux son de l’instrument. Le soleil du soir s’immisce timidement entre les pavés des ruelles, un bon moment pour entamer la descente vers le port.

La descente jusqu'au port

Dans de nombreuses villes bretonnes, les jolis ports se méritent. Il faut descendre de grandes rues avec un fort dénivelé avant de découvrir les petits joyaux enfouis dans le creux d’une vallée. Il en est de même à Saint Brieuc où j’ai toujours adoré longé le port surtout tôt le matin, quand les mouettes chantonnent et que la rosée recouvre encore le dehors. Une fois en bas, il est difficile de se résoudre à remonter tant les côtes semblent insurmontables. Mais les beaux endroits se méritent parfois non? A Dinan, il serait vraiment dommage de louper la grande rue pavée qui amène jusqu’au port. C’est une rue magnifique avec ses boutiques à l’ancienne, ses petites galeries d’art, ses fleurs et ses maisons atypiques. Toutes les façades sont uniques avec leur couleur, leur architecture et leur mise en scène.

Après avoir pris cette photo, la propriétaire de cette chouette façade est sortie discuter avec moi : d’une gentillesse infinie ! Mon appareil a attiré son œil car dans sa jeunesse elle était photographe mais aussi mannequin et baroudeuse… De quoi parler de tout et de rien mais surtout en apprendre davantage sur cette jolie rue où elle vit ! Ces détails-là, cette vision authentique et subjective, on ne l’a qu’en rencontrant des gens. Quel plaisir de partager des moments en toute simplicité avec les habitants d’un village lorsqu’on part à l’aventure.

Arrivées sur le port, nous sommes heureuses de pouvoir nous promener tranquillement le long des rives. La soirée est paisible, agréable, le moment idéal. Des spectacles de musique se préparent tandis que l’eau semble immobile comme en plein repos. Depuis le pont, on aperçoit ce chouette panorama qui rappelle les maisons longeant les canaux à Amsterdam et toujours cette splendide architecture en pierre qui joue de ses charmes.

Pour remonter dans le centre-ville, rien de mieux que reprendre les remparts pour observer l’ensemble de la vallée où coule la Rance. Le point de vue est splendide et les remparts précieusement conservés valent vraiment le coup d’œil. Une chose est sûre, vous ne pourrez pas vous ennuyer dans cette jolie cité!

Laisser un commentaire

Fermer le menu