Savourer le coucher du soleil à Gouville-sur-Mer

Pour cette soirée, c’est départ de Saint-Lô le soir direction Gouville avec une glacière : rien de plus chouette qu’un coucher de soleil au calme sur la plage avec un bon pique-nique! Nous avons décidé d’emmener Naya, la petite boule de poils de la maison pour lui faire découvrir la plage. J’aime beaucoup ce genre de soirées en toute simplicité mais qui deviennent des souvenirs magnifiques. L’endroit est paisible, pas le moindre monde, les étendues de sable semblent s’ouvrir à nous comme si nous avions privatisé la plage, c’est tellement reposant. Nous en profitons pour promener notre chien dans les dunes et savourer les rayons de soleil qui percent entre les cabines.

Les cabines sont vraiment très photogéniques, je ne me lasse pas de les photographier, sous tous les angles, à toutes les saisons. Rose, bleu, jaune, vert, rouge, toutes les couleurs se trouvent sur les toits de ces petites maisonnettes!

Les premières cabines remontent au début du 20e siècle, juste avant la Première Guerre mondiale. Durant la Seconde Guerre mondiale, les allemands ont utilisé les cabines avant de les détruire. Elles ont été reconstruites progressivement et dans les années 80, c’est une centaine de cabines qui se trouvaient ici, face à la mer.

Ensuite, pour une soirée sublime, rien de plus simple… on trempe nos pieds dans l’eau en accord avec le bruit des vagues et on profite de ce moment. Le bruit des vagues m’a toujours apaisée. Rester là, à contempler cet infini me rappelle combien le monde est grand et combien tous les désagréments de ma vie peuvent être futiles sur le moment. Aller à la mer me fait toujours cet effet, un profond soulagement, un immense vide intérieur, une déconnexion totale.

Tendres souvenirs

J’ai passé toute mon enfance au camping du Sénéquet, en caravane avec ma famille et ces souvenirs sont parmi les plus précieux pour moi. J’ai toujours adoré le camping et tout ce qui va avec : les souvenirs de la vaisselle à tout de rôle avec mes frères et sœurs, les parties de pétanque, les soirées au square ou à courir dans les dunes, les rencontres d’été et les secrets entre copines à la plage ou en mangeant une glace, les balades à vélo jusqu’au bourg pour aller chercher le pain ou la venue du vendeur de moules/frites toutes les semaines, le même jour, à la même heure mais aussi les soirées passées à regarder les éclairs se briser sur la plage et l’orage gronder au loin, la pluie qui tombe à grosses gouttes et résonne sur le toit et sous le auvent… Je pourrai trouver mille autres anecdotes de la sorte et la plupart d’entre vous me comprendront et se remémoreront leurs vacances.

Un coucher de soleil parfait

Le soleil se couche progressivement dans un ballet de couleurs magnifiques, presque irréelles. On décide de détacher la laisse de Naya et de la laisser profiter un peu en liberté. Elle part immédiatement dans un grand sprint sur la plage ! C’est impressionnant ! Elle court sans s’arrêter, fait des allers-retours, va et vient, saute après les mouettes, trempe ses pattes dans l’eau. La voir courir comme ça, si heureuse, ça me fait sourire ! Sur le moment, cette sensation de liberté quand on la lâche, c’est presque émouvant. Je suis heureuse de ce moment.

J’aime tant la végétation en bord de mer si sauvage et naturelle, en particulier les “chatons”. En vacances, nous appelions toujours ces brindilles par cet adorable nom qui correspond bien à l’idée que nous avons en tant qu’enfants de cette petite plante. On leur donne aussi le surnom de gros-minet ou queue-de-lièvre bien. J’aime beaucoup également les oyats, autrefois aussi dénommé « roseau des sables », une espèce de plantes vivaces croissant dans les terrains sablonneux grâce à un système racinaire très profond. L’oyat est utilisé pour fixer la dune depuis le 19e siècle. Il est fréquemment replanté pour protéger des zones fragilisées de la dune blanche.

Les couchers de soleil à la plage sont magnifiques et le panorama s’y prête totalement. Les contrastes entre le sable, la mer et les dunes sont parfaits et l’on peut encore profiter de la soirée un bon moment avant que le soleil ne disparaisse entièrement.

Laisser un commentaire