Trois jours d’été dans le Golfe du Morbihan

Arzon

Il y a certains endroits qui vous laissent un sourire suspendu aux lèvres et ce goût d’ailleurs dans le cœur. C’est l’effet que me procure le Golfe du Morbihan et ses espaces naturels préservés. Des côtes sauvages et morcelées aux petits villages de charme, la région ne cesse de surprendre ! Avec ma mère, on aime beaucoup aller passer quelques jours dans cette région de la Bretagne. Retour sur un week-end prolongé dans un des plus beaux golfes du monde où nous avons décidé de partir en mode roadtrip, en faisant des haltes plus ou moins longues à différents endroits de la côte.

Jour 1 : pied-à-terre à Vannes

Cela fait déjà plusieurs fois que nous venons profiter du Golfe du Morbihan et jusqu’ici nous avons toujours choisi de séjourner à Vannes. Pourquoi ? Parce que la petite cité est un endroit stratégique pour profiter pleinement de toutes les merveilles du Golfe qui se trouvent dans les environs. C’est aussi une ville très agréable où il y a de nombreuses sorties culturelles ou événements divers surtout l’été ! Question tarif, c’est également un bon choix de s’arrêter à Vannes car la ville dispose de plusieurs petits appartements à des prix raisonnables.

Vannes

Dans cette petite cité de caractère, il fait bon flâner dans les rues pavées pour profiter de l’ambiance au gré des restaurants, en s’arrêtant devant les vitrines et en admirant l’architecture. La vieille ville médiévale ainsi que les remparts qui l’entourent témoignent du passé riche de la cité. Vannes était d’ailleurs le siège de la puissance ducale après la guerre de Succession de Bretagne.

En plus de son centre-ville historique, Vannes dispose d’un joli port où l’on prend plaisir à se promener. Nous prenons un café sur la Place Gambetta en admirant le soleil qui danse sur l’eau tandis que la ville doucement s’éveille.

La presqu'île de Conleau

Direction la presqu’île de Conleau, un endroit surprenant et dépaysant situé au sud de Vannes. La presqu’île est un site de balade idéal et très intimiste. C’est en 1878 que les propriétaires de l’île de Conleau décident d’y intégrer des équipements et notamment une piscine d’eau de mer. Durant notre promenade, ce sont une vingtaine de pompiers qui vont venus s’entraîner dans l’eau dès 8h du matin ! C’est agréable car nous sommes malgré tout dans la ville de Vannes, à quelques kilomètres à peine du centre et de son agitation mais ici, tout est paisible.

Parcourir la presqu'île du Rhuys

Partons pour une aventure sur les côtes en direction d’Arzon pour commencer ! Nous allons découvrir la Presqu’île du Rhuys, ses paysages maritimes et ses petites villes portuaires. On s’arrête au hasard des ports et des cales où les vieux bateaux côtoient les embarcations plus modernes dans un festival de couleurs. 

À Séné, de vieilles barques s’agitent sur l’eau et leur bois abîmé semble conter de jolies histoires. Nous profitons d’une balade sur les rives tranquilles et abritées du vent. Tout un parcours de marche est accessible ici et le panorama est vraiment splendide. Les petites ruelles de la ville nous rappellent que nous sommes bien en terres bretonnes avec de jolis volets bleus et les hortensias qui s’épanouissent là.

Nous arrivons à Arzon et son impressionnant port de Crouesty où nous passons la fin de matinée et le déjeuner. C’est fou ce que les paysages peuvent changer en quelques kilomètres seulement ! On décide ensuite d’aller en bord de mer et nous grimpons jusqu’à la Pointe de Bilgroix qui offre un panorama sublime.

On continue notre petit parcours tranquillement jusqu’à Saint Gildas du Rhuys et ses sentiers sauvages. Les plages ont toute quelque chose de différent, des points de vue uniques qui se succèdent sur une mer azur. Les « chatons » virevoltent au gré du vent et on se laisse bien aisément charmer par les conversations des oiseaux, là, au pied d’un arbre. Savourer l’instant, prendre le temps et ne jamais se lasser de ces paysages enchantés.

Le port aux Moines nous invite à une pause bien méritée. Ce petit espace portuaire niché au creux des falaises était autrefois un abri naturel pour les moines de l’abbaye. 

Jour 3 : Longer les côtes jusqu’à Auray

Un nouveau jour se lève et cette fois, nous prenons la direction inverse pour découvrir l’autre côté du Golfe ! Premier arrêt à Arradon de bon matin où les voiliers sont de sortie pour profiter d’une eau turquoise. Il y a de nombreuses activités nautiques en Bretagne et notamment autour du Golfe du Morbihan grâce à des criques préservées et des espaces maritimes d’une grande richesse.

Nous continuons à longer les routes du littoral en direction d’Auray, un peu plus dans les terres. Sur le trajet, nous tombons par hasard sur un joli moulin au bord de la route. Comme quoi, partir au gré des routes est une très bonne idée, cela nous permet de tomber sur des petites pépites insoupçonnées. Le Moulin de Pomper est aujourd’hui une brocante où l’on peut trouver aussi bien des meubles que de la décoration. Le moulin produisait autrefois de la farine et a fonctionné jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Je vous conseille d’y faire une petite halte par curiosité, le cadre est vraiment charmant !

Nous roulons jusqu’à Baden et sa baie de Kerdelan où les bateaux se reposent au pied des petites falaises. Cet endroit est vraiment surprenant car nous le découvrons en longeant la route. Il nous suffit d’arrêter la voiture un peu plus loin pour profiter des panoramas à pieds.

Finalement, nous arrivons à Auray et ses ruelles pleines de surprises où l’on aime rêvasser. Depuis la place de la République dans le centre-ville, nous marchons jusqu’à Saint-Goustan en traversant la rue du Château. Cette ruelle pavée possède un charme fou notamment grâce à toutes ses boutiques, ses galeries et ateliers d’art. L’été, la plupart des artistes travaillent la porte ouverte, nous offrant le plaisir de les apercevoir en pleine création.

Le quartier de Saint-Goustan est le témoin d’une riche passé historique. Au 13e siècle, les Ducs de Bretagne ont bâti un port ainsi qu’un château à Saint-Goustan dont seul subsiste ce quartier pittoresque. Tandis que l’on foule les pavés, la vie suit son rythme sur le port. Les restaurants s’agitent et le quartier s’anime doucement. Une fenêtre, une boutique, une pancarte ou une fleur par ci par là interpellent le regard. J’aime vraiment cet endroit, je trouve Auray et son port magnifiques, il y a tant de choses à voir, l’ambiance y est vraiment très singulière et chaleureuse !

Retour paisible par Rochefort-en-Terre

Coup de cœur pour Rochefort en Terre, l’une des plus belles Petites cités de Caractère de Bretagne ! Ce village nous fait voyager dans une autre époque grâce à son architecture médiévale et ses petites ruelles animées. Ce que je préfère ici, c’est me balader dans la cité en profitant des petites boutiques et en m’arrêtant sur chaque détail. Je suis une grande amoureuse des jolies portes colorées et ici, c’est le paradis ! Les maisons sont véritablement atypiques et les fleurs partout dans le village ajoutent de la couleur aux pierres anciennes.

Rochefort en Terre

Finalement ces quelques jours m’ont permis de découvrir beaucoup de choses et j’ai vraiment un gros coup de cœur pour le Golfe du Morbihan. Partir sur les routes a été le moyen idéal de flâner au gré de nos envies et surtout de se laisser surprendre par les paysages tout en se baladant sans aucune pression. Pas d’horaires, pas de plannings, pas d’itinéraires ! Juste l’instant.

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonsoir Léa
    Je me suis revue + de 50 ans en arrière!!!
    J’ai vécu 2 ans à Vannes (mes deux 1eres années de mariage, avant de partir outre-mer)
    J’en garde un souvenir impérissable (comme à Dinan)
    Merci pour ce partage
    Tes photos sont sublîmes et authentiques.
    Bravo, tout simplement
    Je regarderai au fur et à mesure
    Odile

    1. Merci Odile pour ce très gentil commentaire. Je suis ravie que mes photos vous transportent dans vos tendres souvenirs 🙂 A bientôt!

Laisser un commentaire

Fermer le menu