Virée au creux des falaises de la Côte d’Albâtre

Un petit séjour sur la côte d’Albâtre ça vous tente ? Retour sur un week-end de trois jours en février entre Fécamp et Etretat. Nous partons dès le vendredi matin en direction de la Seine-Maritime ! Nous n’avons notre logement Airbnb qu’en début d’après-midi, ce qui nous laisse l’occasion d’aller pique-niquer sur la plage. Nous choisissons évidemment Etretat, trop impatients de voir les célèbres falaises. Nous avons beaucoup de chance car nous sommes tombés sur un week-end d’hiver très ensoleillé, il fait presque chaud sur les galets. La mer et le ciel sont magnifiques, d’un bleu intense. Quel bonheur !

Direction Yport

Arrivée en début d’après-midi à Yport ! Je suis ravie d’avoir choisi ce lieu pour notre logement, c’est vraiment magnifique et surtout très paisible et parfaitement situé !  Yport est un bon compromis pour profiter de la côte d’Albâtre notamment d’Étretat et Fécamp et des belles randonnées en bord de falaise. Au début, j’avais prévu un logement sur Fécamp mais un imprévu nous a obligé a changé les dates et donc trouver un autre hébergement. Finalement, je suis tombée sur un incroyable appartement avec vue sur mer à Yport. Le gîte est décoré avec beaucoup de goût et il y a tout ce qu’il faut pour passer un très bon séjour. Le lit est absolument immense et tellement confortable, c’était vraiment un rêve ! 

Nous avons pris doucement nos marques dans le logement et avons évidemment profité immédiatement de cette incroyable vue sur la petite plage d’Yport. La pêche a aujourd’hui disparu dans ce coin mais les vestiges de cette tradition sont encore palpables. Les bateaux semblent dormir paisiblement dans leur nid de galets.

Fécamp

Pour le premier soir, nous avons décidé d’aller faire un tour du côté de Fécamp pour manger sur les conseils de notre hôte. Nous avons profité d’un joli coucher de soleil sur la plage.  Sur la plage, les galets roulent sous nos pieds et le cliquetis de nos pas semblent chanter le bonheur d’être face à cet infini. 

Nous sommes revenus à Fécamp dès le lendemain matin pour profiter du marché. Le marché du centre-ville n’est pas très grand mais plutôt sympathique. Nous voulions surtout aller voir la criée et acheter des fruits de mer et du poisson pour savourer les délices frais de la région. Avec ce doux soleil matinal et ces paysages maritimes, la balade a été vraiment très agréable !  A la criée, nous sommes appelés à tour de rôle et c’est sur le coup de 11h, en fin de matinée, que le monde arrive. Nous avons pu choisir du poisson frais, crevettes et bulots mais aussi des pavés de saumon fumé… de quoi faire un festin. C’est l’effervescence derrière, les équipes s’attèlent à la préparation de nouveaux produits pour remplir les bacs et couvrir la glace.

Fécamp

Sur les quais, le soleil se reflètent dans l’eau calme et les maisons colorées offrent un chouette décor de carte postale. Les bateaux rappellent l’histoire de la ville qui fut un important port de pêche morutière du 19e au milieu du 20e. Après les années 70, le Canada a interdit l’accès aux zones de pêches, ce qui a mené à la fin de cette activité. Nous profitons de la balade jusqu’au phare et du joli ponton en bois qui mène jusqu’au gardien des mers. Sur la plage de galets, on ne peut s’empêcher de se laisser tenter par l’art des galets. On se prend vite au jeu, trop concentré dans nos structures de pierre. Les passants sourient en nous voyant faire et prennent même quelques photos de nos œuvres ! Nous continuons à nous balader tranquillement durant une bonne partie du début de l’après-midi avant de rentrer manger.

Nous continuons à nous balader tranquillement durant une bonne partie du début de l’après-midi en grimpant jusqu’au Cap Fagnet. Ce site est le point le plus haut de la Côte d’Albâtre et est actuellement occupé par la marine nationale.

Coucher de soleil à Yport

L’après-midi, nous profitons de l’appartement pour nos reposer et nous partons doucement à la découverte d’Yport lors d’une promenade de fin de journée. L’occasion de voir le soleil s’endormir aux creux des falaises. Nous jouons les explorateurs à travers les rochers en contournant la pointe de la falaise. Il nous faut faire vite car la marée remonte rapidement !

Randonnée entre Yport et Etretat

Nous avions réservé notre dimanche pour une journée plus sportive ! Nous voulions vraiment faire une randonnée sur ces trois jours. Nous avons choisi de nous rendre jusqu’à Étretat par les falaises, trop curieux de voir ce qui se trouve en haut de notre logement. Je ne pratique pas du tout la randonnée personnellement même si j’ai bien l’intention de m’y mettre ! J’étais super excitée à l’idée de ce parcours et par les surprises qui m’attendaient. Je n’étais pas au bout de mes peines ! Nous avons donc décidé d’emprunter le GR21 qui longe les falaises.

Départ du bourg d’Yport et dès ce moment, ça commence fort ! Il faut grimper une pente très très raide pour atteindre le haut des falaises. Quand on voit la montée d’en bas, ça semble presque impossible tant le dénivelé est important. Une bonne mise en bouche ! Arrivés là-haut, la vue est déjà grandiose avec un panorama sur Yport et toutes les falaises jusqu’à Fécamp que l’on aperçoit d’ici. Le vent est assez puissant mais il fait rapidement chaud en marchant. Les paysages se succèdent et sont tous uniques. C’est vraiment très beau.

Les trois quarts du parcours sont plats donc c’est assez agréable mais les quelques dénivelés rattrapent bien ces quelques kilomètres tranquilles ! Si mes souvenirs sont bons, il y a quatre à cinq grandes falaises à descendre et grimper avec un gros dénivelé. Ce qui est impressionnant, c’est que les falaises semblent aller au bout du monde avec la mer en prolongement, on ne voit pas les descentes mais on peut percevoir au loin les grandes remontées qui suivent… Prévoyez vraiment de bonnes chaussures car les pentes sont très costauds et surtout rocailleuses, il faut pouvoir bien se maintenir dans le sol pour ne pas glisser. 

C’est tellement jouissif d’aller au-delà de ses limites physiques pour mériter de tels paysages, de sentir son corps travailler et s’accrocher ! Sur le chemin, j’ai un véritable coup de cœur pour le secteur de Vaucottes avec ses décors magiques au milieu de cet écrin de calcaire. Des contrastes splendides de blanc, vert, bleu mais aussi orange. 

Plus nous avançons vers Étretat, plus les falaises se morcellent et se dessinent. Les couleurs changent et la végétation aussi au fil des kilomètres parcourus. Plus on s’approche d’Étretat plus on rencontre du monde jusqu’à notre arrivée à la chapelle Notre Dame de la Garde. La chapelle fut construite en 1854 en hommage à la Sainte Vierge. Deux ans après, elle fut célébrée comme chapelle des marins et des pêcheurs. Détruite en 1942 par les allemands, elle a été reconstruire ensuite et inaugurée en 1950. La vue est vraiment magique, un très bel endroit pour faire une pause déjeuner mérité. Ensuite, il faut repartir en sens inverse et être courageux quand on connait maintenant les quelques montées qui nous attendent !

En rentrant, épuisés mais satisfaits, nous avons savouré la douche et profité en douceur de notre dernière soirée avant le départ. Fenêtres grandes ouvertes, nous nous sommes posés à la fenêtre pour observer un ciel rosé incroyable. Et cette petite mouette qui passe en plein milieu de ce tableau. Comme la vie est belle en Normandie!

Yport

Laisser un commentaire

Fermer le menu