Road trip d’automne dans le Morbihan

L’automne, l’automne ! Ma saison préférée ! C’est un moment parfait pour découvrir de nouvelles villes et régions car malgré le risque de temps froid et humide, les jolies couleurs peuvent offrir des paysages sublimes. Direction la Bretagne pour découvrir le Morbihan sous les feuilles orangées ! C’est ma région bretonne préférée et je la redécouvre à chaque fois que je m’y balade car chaque saison rend les lieux différents : les lumières, les couleurs et l’ambiance se transforment totalement.

Bonjour Vannes !

Régulièrement, je réserve un logement à Vannes parce que c’est une petite ville dynamique et stratégiquement bien placée pour visiter le Morbihan. Elle permet d’avoir un petit logement en centre-ville pour profiter des commerces, du marché mais aussi du port et des boutiques. Depuis la ville, de nombreux points d’intérêt se situent tout près en voiture et le Golfe du Morbihan et ses jolis côtes sont proches également. Un bon compromis ! 

Un peu d’histoire ça vous dit ? Ayant vécu à plusieurs reprises à  Rennes le temps de stages et visitant régulièrement la Bretagne, j’aime toujours en apprendre sur l’histoire de ses territoires ! La ville a été fondée durant la Conquête romaine de la Gaule et portait le nom de Darioritum sous l’Empire romain. C’est à Vannes qu’a été créée la Chambre des comptes de Bretagne et le Parlement de Bretagne qui devient cour souveraine en 1485. Le Parlement reste à Vannes jusqu’en 1553, date à laquelle Nantes et Rennes se le disputent. Vannes est la première capitale de l’État breton et le siège de son administration supérieure. Lorsque j’habitais à Rennes, j’ai participé à une visite guidée de la ville et cette histoire croisée entre Nantes, Vannes et Rennes est vraiment au cœur du passé de chacune de ces villes qui se sont disputées longtemps les pouvoirs de la Bretagne.

Le patrimoine médiéval de Vannes reflète admirablement son passé de capitale des Ducs de Bretagne. En témoignent les impressionnants remparts très bien conservés datant du 13ème siècle  ! Il est possible de les découvrir avec la promenade de la Garenne qui offre un superbe point de vue sur les jardins à la française des remparts. 

Au sud de la ville s’ouvre la place Gambetta longeant le port. Faites-y une petite pause et profitez de la jolie vue sur les bateaux. Le port de plaisance de Vannes accueille d’ailleurs de vieux navires aux voiles chargées d’histoire. Dans les rues de la ville, les maisons à pans de bois se succèdent et racontent le riche passé historique de la capitale du Morbihan. Les façades vertes, bleues, rouges du centre historique s’alternent en même temps que les petites boutiques. La ville invite autant au shopping qu’à la flânerie ! On y trouve d’adorables magasins de décoration mais aussi des carteries comme je les aimes : originales et intimistes. En face de la Cohue se trouve la cathédrale Saint-Pierre de Vannes, la plus longue cathédrale bretonne située en plein centre-ville.

Ce fut un passage automnal de courte durée à Vannes mais vous pouvez retrouver d’autres photos de la ville et de sa presqu’île de Conleau sur cet autre article. Je vous parlais d’un road trip breton dans le Golfe du Morbihan, plutôt en bord de mer cette fois , où j’avais également séjourné à Vannes. L’occasion de découvrir la ville durant une autre saison, avec des couleurs et une ambiance différentes !

Sur la trace des alignements de Carnac

Avez-vous déjà vu les alignements de Carnac ? En avez-vous déjà entendu parler ? C’est un site unique qui nous transporte 4500 ans avant notre ère ! Ces ensembles mégalithiques rassemblent plus de 4000 pierres levées entre Carnac et la Trinité-sur-Mer. Ici, l’alignement de Kermario où l’on trouve les plus gros menhirs. Sur 10 lignes se succèdent 982 menhirs. Une atmosphère unique se dégage de ces lieux enchanteurs où l’on se pose mille questions. Que faisaient-ils à cette époque ? Que représentent ces menhirs ? De nombreuses légendes flottent autour de ces pierres magistrales… Une halte que je n’ai pas regretté et qui est également l’occasion de découvrir la petite station balnéaire et ses agréables plages. 

J’ai également profité de Carnac durant la saison estivale et c’est vraiment sympathique ! Les petits marchés sont un rendez-vous à ne pas manquer notamment pour savourer une petite crêpe au caramel. Carnac était notre petite halte en bord de mer !  Pour le reste du séjour, direction deux petits villages coup de cœur pour moi, un peu plus dans les terres.

La douceur de vivre à Auray

L’automne à Auray… Quel bonheur ! Quand les couleurs chaudes et dorées se posent sur le charmant port de Saint-Goustan, c’est un joli spectacle à chaque moment de la journée.

Auray, c’est à la fois un petit centre-ville accueillant et chaleureux et l’authentique port de Saint-Goustan, niché au creux de la rivière qui porte le même nom que la ville. C’est un petit bijou au milieu d’un écrin naturel ! J’ai vraiment adoré découvrir cette ville et y vivre quelques jours, y faire mes courses à pieds, m’asseoir dans un café, faire quelques boutiques… La ruelle principale pour descendre vers le port est pleine de charme entre fenêtres fleuries, anciennes enseignes et surtout de nombreuses galeries d’art qui s’animent en été. 

Mon plus beau souvenir ? Un matin, je me suis levée tôt car j’étais déjà réveillée et j’ai décidé de profiter d’un magnifique soleil qui se levait sur Auray. J’ai pris la direction du port et je n’ai pas regretté ! Les lumières étaient absolument dingues, c’était magnifique ! Il n’y avait personne à part quelques promeneurs avec leur chien et les bateaux sur la rivière dansaient doucement sur l’eau. 

Sur le port de Saint-Goustan, le passé de la ville semble reprendre vie. Les pavés résonnent sous nos pas et on imagine les bateaux venir en ville chargés de marchandises. Dans les petites ruelles, on va de surprise en surprise en observant les boîtes à lettres, les fenêtres, les restaurants… Il suffit de s’asseoir en terrasse et de prendre le temps d’observer ce beau décor pour se sentir heureux. 

J’ai également visité Auray durant l’été et ce sont deux ambiances totalement différentes mais les deux saisons valent le détour ! On apprécie énormément le calme de l’automne pour se promener, faire des photos et prendre le temps pour soi car il y a vraiment peu de monde dans la ville et sur le port. L’été, Auray s’anime vraiment avec les vacanciers et les touristes mais c’est agréable aussi d’avoir cette vie tout autour de nous ! En saison estivale, les artistes prennent possession des rues et invitent les visiteurs à découvrir leur passion. On peut les observer en plein travail ou rencontrer des peintres sur le port.  En bref, j’ai adoré ce petit village ! 

Voyage dans le temps à Rochefort-en-Terre

Bienvenue à Rochefort-en-Terre, l’une des plus belles Petites cités de Caractère de Bretagne ! Au milieu des bois et des landes, la cité médiévale se dresse fièrement sur les roches. Préparez-vous à un véritable voyage dans le temps ! J’ai eu un gros coup de cœur pour cet endroit que j’ai découvert pendant l’automne. Tous les détails de la ville m’ont fascinée : l’architecture, les petites boutiques et galeries d’art, les ruelles pavées, la nature qui s’immisce entre les murs, les jolies portes colorées, les fenêtres fleuries…

Pour évoquer brièvement l’histoire de Rochefort-en-Terre, la cité est dotée d’un Château depuis le 12ème siècle construit par les seigneurs de Rochefort. Il a été construit sur un site d’anciennes fortifications gallo-romaines. Le bourg s’est alors développé avec notamment des services administratifs. Le domaine était à l’époque puissant, s’étendant sur plus de 5000 hectares et figurant parmi les principales seigneuries de la région de Vannes.

Plus tard des activités industrielles animent la ville avec les ardoisières, les clouteries et tanneries. Au début du 20ème siècle, la ville devient un lieu de rendez-vous pour les artistes, en témoignent les petites galeries d’art et autres enseignes encore présentes. C’est le peintre américain Alfred Klots, propriétaire du Château de la cité qui a permis ce rayonnement artistique en utilisant le site pour exposer des œuvres. Il a d’ailleurs eu l’idée en 1911 de lancer le concours des « fenêtres fleuries » dans la ville, devenu plus tard le concours des « villages fleuris » !

.La ville est sublimée en automne avec les couleurs chaudes des arbres et de la nature contrastant avec les bâtisses. Du rouge, du doré, du marron, des reflets ocres et orangés… Les couleurs dansent ensemble et se complètent dans un sublime tableau de saison. J’adore flâner dans les ruelles, tête en l’air pour profiter des vieilles enseignes et m’émerveiller de ce village aux belles pierres conservées. Aller savourer des gourmandises dans une petite chocolaterie artisanale, apprécier les parfums des savons fabriqués mains, prendre le temps de sentir toutes sortes de thés et acheter des petits souvenirs aux proches…

J’ai beaucoup aimé la balade autour de la cité d’environ 6 kilomètres. Elle permet de prendre le temps d’apprécier tous les décors de Rochefort-en-Terre et de découvrir de jolis détails : restaurants, jolies façades et jardins de saison… 

Prochain objectif : profiter de Rochefort-en-Terre durant la période des fêtes de Noël pour assister aux splendides illuminations déjà récompensées ! Ce doit être une toute autre ambiance encore plus magique ! 

Pour voir plus de photos de ces jolies villes du Morbihan et les découvrir sous les couleurs d’une autre saison, n’hésitez pas à consulter mon article sur le road trip d’été que j’ai réalisé dans le Golfe du Morbihan et où j’évoque la plupart de ces villages où j’ai pu faire quelques haltes 😉 

Mon road trip d'été dans le Morbihan

Laisser un commentaire